Sandres, brochets ou encore perches vous attendent pour conclure en beauté votre saison de pêche

Les conseils de Jérémy HANIN, landais passionné de pêche


Pourquoi venir dans les Landes pour ces deux derniers mois de la pêche aux carnassiers ?

J.H : Sans hésiter : pour la douceur de l'hiver ! Si les nuits peuvent être fraîches, les gelées sont rares. Les températures remontent très vite en journée pour le bonheur du poisson et du pêcheur.

C'est également l'occasion idéale pour tester de nouvelle pratiques, que l'on soit en bateau sur les grands lacs du nord du département, ou au bord de l'eau le long du fleuve Adour ou des Gaves Réunis. L'hiver est une bonne période pour essayer, s'entrainer, innover...


Quel type de carnassiers peut-on espérer trouver ?

J.H : On peut citer 2 poissons phares pour cette période : 

  • Le brochet Ce poisson qui vit naturellement dans les eaux de seconde catégorie a toute sa place, aussi bien dans les grands lacs landais, que dans les cours d'eau. Il chasse à l'affut ses différentes proies (gardons, ablettes, rotengles, etc.). Une pêche lente aux gros leurres est bien appropriée pour cette période comme les pêches d’insistance aux vifs.
    Un lieu mythique pour approcher le brochet est sans conteste l'Etang Blanc, qui s'étend entre Seignosse et Soustons.
  • Le sandre , un des carnassiers les plus recherchés en hiver par les pêcheurs. Dans les Landes, on le trouve sur la bordure littorale, et sur le fleuve Adour ou les Gaves Réunis . Les techniques de pêche à privilégier sont le lancer ramener pour les périodes d’activité les plus marquées et la pêche en verticale pour les périodes d’inactivité
     

Pourquoi ça mord à cette période ?

J.H : La diminution de la température permet une meilleure oxygénation de l’eau qui, en parallèle de la préparation de la période de la reproduction, stimule fortement l’appétit des sandres, brochets et perches. Leurs proies ont également tendance à se regrouper fortement dans les zones profondes pour trouver des températures un peu plus clémentes. Et comme les poissons carnassiers suivent leur garde-manger toute l’année, ils se retrouvent concentrés sur ces secteurs à la profondeur d’eau plus importante.


Enfin, qu'est ce que la fermeture a de particulier dans les Landes ?

J.H : C’est tout simplement la meilleure période pour capturer des poissons trophées. En rivières, l’hiver est la période des crues, voire des grandes crues. A cette occasion, les sandres sont très actifs et présents au plus près des bordures, poussés par des courants trop importants au milieu de la rivière. C'est l'occasion rêvée pour les pêcheurs du bord de chercher les remous et contre-courants facilement accessibles, et pourquoi pas mettre au sec des sandres trophées, allant jusqu’à plus de 10 kg...

 

DECOUVREZ EN IMAGES LA PÊCHE AUX CARNASSIERS DANS LES LANDES :

 

De grands espaces à découvrir dont 11 600 ha de lacs, étangs et plans d'eau d'agrément, avec les grands lacs du nord du département, idéales pour la pêche embarquée : Lac de Biscarrosse/Parentis ; Lac de Sanguinet ; mais aussi l'Etang Blanc et les lacs d'Aureilhan et de Soustons. Les Landes, c'est aussi 6 600 km de cours d'eau, dont le fleuve Adour et ses Gravières.

(Avec l'aimable participation de Jérémy Hanin, Fédération de Pêche des Landes - 04/11/2016)

 

Pour aller plus loin >>

 

Tags: