Personne ne sait très bien qui, des Chinois, Egyptiens ou Romains, peut revendiquer la paternité des premières cures thermales.

Massage kinésithérapeutiqueAméliorée au fil des temps, cette médecine naturelle, plusieurs fois millénaire, est restée fidèle à son principe fondateur : traiter par les eaux thermales.

La France compte plus de 1 200 sources d’eaux dont les vertus thérapeutiques sont reconnues par l’Académie de Médecine. Ce statut leur donne des obligations puisqu’elles doivent être délivrées pures, dans l’état où elles se trouvent à l’émergence. Et le département des Landes figure parmi les premières zones thermales de France.
 


Les eaux thermales sont classées en différentes catégories :
- bicarbonatées,
- sulfatées,
- chlorurées,
- oligo-métalliques faiblement minéralisées…,
et sont utilisées pour des indications thérapeutiques variées.


Cette approche thérapeutique est plus que jamais pertinente pour faire face à l’allongement de la durée de la vie et aux conséquences des modes de vie modernes. La médecine thermale a démontré son efficacité sur de nombreuses pathologies en particulier les maladies chroniques - allergies, dermatoses, asthme, dysfonctionnements métaboliques, maladies vasculaires , douleurs chroniques , rhumatismes & séquelles de traumatismes (arthrose, sciatiques…).

Chaque année plus de 500 000 personnes suivent une cure thermale en France, d’une durée de 18 jours, soit 9 millions de journées de soins.

Elles témoignent des bienfaits du thermalisme, tout comme les milliers de médecins spécialisés qui leur prescrivent ces cures. Depuis 1947, la cure thermale est prise en charge par la Sécurité Sociale, selon une grille de soins normalisée et adaptée à chaque pathologie.

De nombreuses études scientifiques récentes (Thermarthrose et Therm&Veine) ont démontré l’efficacité et les bienfaits de la cure thermale sur certaines pathologies.

Aujourd’hui l’éducation thérapeutique et la prévention en santé représentent des voies d’avenir pour la médecine thermale. À l’heure de l’optimisation des dépenses de santé, la prévention et l’éducation sanitaire ont plus que jamais une place à conquérir dans la chaîne de soins. Fortes de leurs expériences solides dans la prise en charge globale des patients, les cures thermales sont des lieux privilégiés pour la mise en place de ces actions préventives.

Renseignements donnés par le Syndicat des Etablissements thermaux

(Avec l’aimable contribution de Geneviève Tailleur - Office de Tourisme de Saint Paul lès Dax - mis à jour le 12/03/2015)