Petite, il m’arrivait souvent de surprendre ma grand-mère…

Tourtiere des LandesJe restais des heures à observer, par la porte légèrement entrebâillée, ce petit bout de femme en train de réaliser sa spécialité, la tourtière, l’une des pâtisseries landaises les plus appréciées des gourmands.

Mamie Titine disposait sur un lit de pâte feuilletée les pommes qu’elle avait pris soin de couper en fines lamelles, puis elle les recouvrait d’une dernière couche de pâte légèrement froissée et délicieusement parfumée à l’Armagnac. Saupoudrée de sucre et délicatement beurrée, la tourtière prenait alors dans le four une couleur dorée, agréablement caramélisée…

Vous l’avez compris, ce dessert se laisse d’abord désirer puis contempler, mais il faut aussi savoir le respirer. Tradition oblige, cette spécialité locale doit être réchauffée quelques minutes avant d’être dégustée : le parfum sucré des pommes se mêle alors avec délice au parfum capiteux de l’Armagnac, cet alcool régional qui donne le sourire aux invités.

Place ensuite à la dégustation ! Un vrai enchantement du palais…! Le craquant de la pâte feuilletée se marie divinement au fondant des pommes légèrement acidulées.


Dernièrement, en passant devant la pâtisserie montoise « La Tourtière », j’ai reconnu avec bonheur l’odeur si caractéristique qui a ensoleillé mon enfance. J’ai tout de suite téléphoné à ma grand-mère pour lui demander de me confier l’un de ses secrets les plus chers : SA recette de la Tourtière.
Cette recette, je vous la livre maintenant, elle vous permettra de partager ce péché de gourmandise avec tous ceux que vous aimez.

 

Ecrit par Carine Lux (CDT des Landes - mis à jour le 17/04/2015)

 

Recette : La Tourtière Landaise

Temps de la confection

Préparation de la pâte : 40’
Etirage : 15’
Cuisson : 45’ (th.6)

Ingrédients (1)

- 500 g de farine
- 1 œuf
- 1 pincée de sel liquide ( dans un grand verre, verser de l’eau et remplir jusqu’au bord avec 1 cm d’huile).

Garniture (2)

- 1 plaque de beurre (125 g)
- 200g de sucre en poudre
- 1/2 verre de parfum (armagnac)
- 1 ou 2 pommes coupées en très fines lamelles.


Dans une terrine, mélanger et pétrir tous les ingrédients (1) jusqu’à l’obtention d’une pâte molle, débarrassée de tous les grumeaux et qui n’attache plus.

Faire une boule et la travailler pendant ½ h environ pour l’assouplir. La laisser reposer au frais, au moins 1 h, enrobée d’huile pour éviter qu’elle ne se dessèche.

L’étaler ensuite sur un linge blanc, étirer la pâte du bout des doigts, en ayant soin de partir du centre. Quand elle est tout à fait réussie, la pâte, fine comme du papier à cigarettes, recouvre entièrement une table de 8 couverts.

Laisser sécher 10’ puis saupoudrer de sucre et asperger de beurre fondu et de parfum. Plier alors la pâte en 3 dans le sens de la longueur, le tissu entraînant la pâte.

Découper 2 cercles légèrement plus grands que le moule beurré, poser les 3 abaisses de pâte et garnir de pommes, recouvrir la garniture avec les 3 autres abaisses.


Beurrer et sucrer, parfumer le dessus de la tarte et cuire à four chaud 45’. La couche supérieure est plus jolie froissée et dorée au beurre et au sucre.