Une petite station balnéaire aux faux airs de village, posée derrière la dune le long du courant de Contis
La descente du courant en canoë est un passage obligé à la belle saison. A Contis, tout le monde se connaît. La station cultive un état d’esprit particulier qui se résume en quelques mots : nature, liberté, intimité et, bien entendu, surfContis est très apprécié des vedettes pour sa discrétion et pour son Festival international du film, chaque année au mois de juin. Le village compte cinq kilomètres de plages dominées par le seul phare de la côte landaise : construit en 1862, il culmine à plus de 50 mètres, offrant à son sommet une vue sur l’océan et la forêt qui vaut bien les 183 marches pour y accéder.