Du 3 au 13 octobre 2019
à Hossegor

Pour la 18 e année consécutive, la côte landaise et ses légendaires beachbreaks deviennent la capitale mondiale du surf pendant deux semaines en accueillant les meilleurs surfeurs et surfeuses de la planète pour le Quiksilver & Roxy Pro France, seule étape française de la World Surf League.

Comme chaque année, la 9 e étape du circuit mondial de la World Surf League fait étape sur les spots
d’Hossegor, Capbreton et Seignosse du 3 au 13 octobre avec les meilleurs surfeurs et surfeuses du
moment. La grande foule est attendue sur la plage, comme au plus fort de la saison estivale, d’autant
que l’accès à la plage est gratuit durant la compétition.
Qui succédera à l’Australien Julian Wilson chez les hommes et à l’Américaine Courtney Conlogue chez
les femmes, vainqueurs de l’édition 2018 ?
En marge de la compétition, des expos, concerts, séances de dédicaces, animeront la côte de jour
comme de nuit.

Nos conseils pour assister à la compétition

Soyez connecté !

La première chose à faire, chaque matin, est de se connecter à la page Facebook ou au site de la
World Surf League, pour savoir si la compétition est ouverte ou suspendue en raison des conditions météo. Si la compétition est « on », foncez à la plage pour ne pas manquer le « call », chaque matin à 8 heures.

Soyez mobile !

Si la compétition doit en théorie se tenir sur le spot des Culs-Nus, qui offre en théorie les meilleures conditions, il est fort possible que tout ce petit monde se déplace entre Capbreton, Seignosse et Hossegor, à la recherche des meilleures vagues. Prenez vos précautions pour pouvoir suivre le grand barnum de la WSL sans rien rater de la compétition.

Soyez équipé !

Si le beau temps semble dominer ce début d’automne, ne venez pas à la plage en short et en claquettes comme durant l’été ! Le vent souffle parfois fort, la météo peut changer rapidement et les températures sont souvent fraîches, surtout le matin et en fin d’après-midi. Prévoyez aussi de quoi braver la pluie car la compétition ne s’arrête pas en cas d’averse !

Soyez patient !

En fonction des conditions, il arrive que la compétition soit interrompue pendant plusieurs heures voire plusieurs jours. Ne restez pas sur la plage à poireauter bêtement, il y a tant de choses à faire sur la côte pendant la compétition : voir des expos, assister à des concerts, profiter des bars et restaurants de la Centrale, faire quelques emplettes à la zone 100% esprit surf de Pédebert, se mesurer soi-même aux vagues landaises sur un autre spot du secteur. Vous aurez peut-être la chance de partager quelques vagues avec un surfeur pro à l’entraînement !

Programme détaillé à venir