La Chalosse en panoramique

Une promenade pour aller à l’essentiel de la Chalosse. Une église éprouvée par les guerres de religion, des cagots se faufilant par une porte dérobée ! Poursuivez votre chemin et profitez d’une Chalosse plus apaisante. De superbes panoramas s’offriront à vous. Apercevez-vous les Pyrénées ?

  • Thèmes : Nature (faune, flore)
  • Types : Pédestre

Profil

  • Commune de départ : NERBIS
  • Commune d'arrivée : NERBIS
  • Distance : 5,1 km
  • Durée itinérance : 1h40
  • Type d'itinéraire : Boucle
  • Type d'itinéraire : à pied
  • Difficulté : Très facile
  • Durée : 1h40
Points d'intérêts
Eglise Saint-Pierre de Nerbis
St Pierre Nerbis 1
St Pierre Nerbis 1 (©droits reservés)

Imaginez au XIe siècle un vaste prieuré, avec logis, cloître et église, sous l’autorité de l’Abbaye de St-Sever. Il n’en subsiste aujourd’hui qu'une porte (cimetière) et l'église. Les voûtes d’ogives de la nef et du bas-côté sont ornées de 35 clés de voûte différentes. Leur interprétation est parfois difficile, comme ce canard à deux têtes. A Nerbis, en 1569, en pleines guerres de religion, les protestants, pourchassés par les catholiques, incendièrent l’église et le prieuré, fondirent les cloches, volèrent le trésor... Les cagots, population marginalisée, suspectés de porter la lèpre vivaient proscrits et rejetés par les populations. Petit village isolé et à l’habitat dispersé, Nerbis devient pour certains un refuge. Leur condition de parias leur valait à l’église une porte et un bénitier à part, on les distingue toujours aujourd’hui sur le mur Nord de la nef.

Voir sur la carte

Gravière, base de loisirs, paysages (Nerbis)
Graviere 1
Graviere 1 (©droits reservés)

Les méandres du fleuve Adour on constamment bougés au gré des crus et des sécheresses successives. Les anciens lits de la rivière, sous les riches couches de limons favorables à l’agriculture depuis l’antiquité, sont aujourd’hui exploités comme carrières et gravières. Les découvertes archéologiques y sont fréquentes : pierres taillées et polies, poteries… Puis quand l’exploitation est épuisée, les carrières, transformées en étangs, sont propices à la pêche ou transformées en baignades et bases de loisirs. Roselières, frênes têtards, peupliers… complètent le paysage des parcelles agricoles et abritent un écosystème riche et fragile.

Voir sur la carte

Panorama des Coteaux de l'Adour (Nerbis)
Panorama Nerbis 1
Panorama Nerbis 1 (©droits reservés)

Vous êtes juste sur le coteau, entre Chalosse et forêt landaise. Le fleuve Adour marque cette frontière, entre la riche Chalosse à l'agriculture opulente et les territoires pauvres de la Grande Lande. Au fond de la vallée, se déploient des terrains plats, avec une agriculture intensive, des carrières de gravillons alluvionnaires... On y a retrouvé de nombreux vestiges préhistoriques et gallo-romains. Le moyen-âge a aussi installé quelques maisons fortes qui levaient péage sur la navigation. Sinon, pour éviter les inondations régulières, les villages, comme celui de Nerbis, se sont développés en hauteur et surveillaient ou protégeaient les circulations.

Voir sur la carte

Situation