Les Landes c’est le surf, la nature, les activités en plein air, … mais pas que !

Aujourd’hui, on vous emmène à la rencontre d’Alba Santoro, artiste peintre basée à Seignosse. Autodidacte, elle expose ses réalisations au marché d’Hossegor et dans son atelier où elle prend également plaisir à transmettre ses connaissances par le biais de cours / stages de dessins qu’elle propose tout au long de l’année, y compris pendant les vacances scolaires.

Crédit Vidéo © Paul Lavoine

Peux-tu te présenter en quelques mots ? 

Je m’appelle Alba, originaire d’Italie, où je suis née. J’ai vécu le reste du temps en Charente chez ma maman. Je vis dans les Landes depuis plusieurs années où j’exerce mes activités. Si je devais me décrire en quelques mots je dirais que je suis passionnée, polyvalente curieuse et déterminée ! 

© Paul Lavoine

Quel est ton parcours ? 

Depuis petite j’ai la chance de bénéficier des conseils de mon père, lui aussi artiste peintre en Italie. J’ai passé des heures à jouer dans son atelier de peinture et de céramique. Connaissant les difficultés et les risques du métier, il m’a toujours encouragé à faire un métier plus lucratif. Je me suis donc tournée dans un premier temps sur ma deuxième passion qui est l’équitation en suivant un cursus scolaire dans la filière équine. Après plusieurs années à travailler dans ce secteur et sans possibilité d’évolution, j’ai eu envie de changement et le dessin m’a rattrapée. Souhaitant me rapprocher de l’océan j’en ai profité pour réaliser un changement de vie.

Depuis, l’art est devenu ma plus grande motivation et mon papa m’aide à améliorer mes techniques et connaissances sur le sujet. Intervenant dans une école des beaux-arts à Manhattan où il expose régulièrement, j’ai conscience d’avoir une chance énorme de bénéficier de son aide !

Comment t’es venue l’envie de peindre ? 

D’aussi loin que je me souvienne, j’ai toujours peint et dessiné mais cela s’est accentué en 2017 quand pour des raisons professionnelles je n’étais plus satisfaite de ma situation. La peinture est pour moi une façon de m’exprimer et de libérer un peu mon esprit! D’ailleurs mes premiers dessins exposés représentent des animaux en colère ou en souffrance, ils se sont adoucis depuis…

 

© Paul Lavoine

Comment décrirais-tu ton art ? 

C’est difficile à dire, je dirais sauvage, ou vivant, pour le côté animal et sans contrainte. J’aime utiliser tant de techniques et de supports qu’il est difficile de «m’enfermer» dans une case. Mes proches me qualifient eux aussi de sauvage, j’imagine donc que mes œuvres me reflètent bien ! C’est un peu le souhait de tout artiste mais j’essai vraiment de mettre un peu d’émotion dans mes réalisations, surtout dans le regard, je pense que c’est ce qui me caractérise.

Quelles sont tes sources d’inspirations ? 

Passionnée et sensible au bien-être animal, ils ont toujours été ma source d’inspiration. J’aime beaucoup leur vulnérabilité en contradiction avec leur force et l’authenticité de leurs émotions. Voir les yeux d’un gorille à travers les cages d’un zoo, c’est un déclic que j’ai vécu petite. Comme une vérité qu’aujourd’hui je voudrais partager.

© Paul Lavoine
© Pauline Azur
© Paul Lavoine

Que proposes-tu comme créations ?

Je dessine sur du papier standard ou en lin, des toiles pour la peinture, des surfboards, des skates, des baskets, des vestes, et même récemment des fresques…. J’aime changer de support et je m’adapte facilement à celui-ci !

Tu donnes aussi des cours de dessin, d’où t’es venue cette idée ?

Suite à la fermeture des bars et restaurants où j’avais l’habitude d’exposer en 2020, j’ai dû accélérer quelques projets que j’avais en tête. Une opportunité de donner des cours de dessin dans un hôtel s’est présentée à moi, puis petit à petit c’est devenu mon moteur. Mes élèves, tout âges confondus, sont une vraie source d’énergie, de création et d’imagination. Aujourd’hui je suis fière de transmettre à plus de 50 élèves par semaine dans mon atelier à Seignosse.

C’est très gratifiant de voir ses élèves évoluer et s’investir autant dans le dessin. Avec moi, on oublie les cours de nature morte avec une panière de fruits et on s’attaque à l’imaginaire, aux personnages fictifs ou réels qui les entourent, aux animaux évidemment, mais aussi à la culture landaise, le surf, la vanlife, etc,…

© Paul Lavoine
© Paul Lavoine
© Paul Lavoine

Des projets futurs ? 

Oui, toujours, j’ai mille idées à la minute ! De futures belles collaborations, le déménagement de mon atelier et de nouvelles créations sur un support que je n’ai pas encore exploité ! J’aimerai réaliser plus d’expositions et peut être des concours artistiques qui sait ?!

© Paul Lavoine

Merci à Alba d’avoir répondu à nos questions, retrouvez là sur tous les marchés d’Hossegor et dans son atelier à Seignosse, et n’hésitez pas à suivre sont travail sur les réseaux sociaux :