Parc Naturel Régional
des Landes de Gascogne

La forêt à l’état pur

Tout le monde croit connaître la forêt des Landes, pour l’avoir traversée sur la route des vacances ou pour avoir appris à distinguer ce grand triangle vert sur les atlas scolaires. Mais derrière les alignements de pins et l’apparente uniformité de ce vaste territoire, se cache un milieu naturel unique en Europe qui réserve bien des surprises.

De Sabres à Moustey
01

Sabres
et l’écomusée de Marquèze

Quel meilleur endroit pour découvrir l’âme de la forêt landaise que l’Ecomusée de Marquèze ? Rendez-vous donc à la gare de Sabres, pour monter dans la locomotive à vapeur qui, le temps d’un petit trajet de dix minutes, vous transporte 150 ans en arrière. En gare de Marquèze, tout le monde descend. Au beau milieu de la forêt, sur un airial de 25 hectares, toute une civilisation disparue ressurgit : maisons traditionnelles, fermes, champs et animaux domestiques, moulin, four à pain, bergerie, mobiliers et outils anciens, vous voilà plongé dans la lande rurale du XIXe siècle avec ses modes de vie, ses savoir-faire et son ambiance bucolique. Ouvert de juin à novembre, l’Ecomusée de Marquèze propose de nombreuses animations, expositions, spectacles, concerts et ateliers. Un passage obligé lors de vos vacances dans les Landes.

02

Commensacq et la Leyre

Depuis Sabres, rejoignez le village tout proche de Commensacq pour vivre une expérience unique : la descente de la Leyre. Ce petit fleuve aux nombreuses ramifications termine sa course dans le Bassin d’Arcachon. Avant d’arriver à destination, il offre près de 90 kilomètres de voies navigables au creux de la forêt, dans un tunnel de végétation. A la base de loisirs de Mexico, il est possible de louer un canoë et de partir à l’aventure sur les eaux calmes de la Leyre, bordée de plages sablonneuses. Toutes les formules sont possibles : de la petite virée de quelques heures à la grande épopée de cinq jours jusqu’à l’embouchure. Le site de Mexico offre également de nombreuses activités pour tous les âges : chasse au trésor, parcours aventure, paintball, tir à l’arc, VTT, et même du ski sur herbe !

03

Labouheyre et ses platanes

Labouheyre platanes

La grande place de Labouheyre est abritée par quatre-vingts platanes ramifiés, plantés il y a plus d’un siècle : un ensemble unique en France qui a reçu le label Arbres remarquables de France en 2012. 

A l’ombre de cette frondaison, se tient chaque dimanche matin l’un des plus beaux marchés du département, où l’on trouve aussi bien des huîtres du Bassin d’Arcachon que des volailles de Chalosse ou des fromages des Pyrénées. Labouheyre accueille aussi foires, salons, et même un festival de dessin de presse très couru au mois de juillet. Au cœur même du village, se trouve le plan d’eau de la Peyre, avec sa plage et sa zone de baignade surveillée, pour ceux qui ne voudraient pas parcourir les 30 km qui séparent le village de l’océan.

04

Solferino, ferme modèle

Le petit village de Solferino est une véritable curiosité. Napoléon III, celui qui ordonna le boisement des Landes et créa la station thermale d’Eugénie-les-Bains, acquit, en 1857, 8 000 hectares de lande pour créer un domaine impérial agricole modèle. 38 maisons-fermes furent édifiées selon un plan rigoureusement symétrique pour y loger les ouvriers. S’ajoutèrent dix maisons d’artisans en vis-à-vis, le long de la rue principale qui aboutit à l’église Sainte-Eugénie, entourée de la mairie, de l’école et du presbytère, le tout traversé par la nouvelle voie ferrée qui reliait la France et l’Espagne. Une utopie agricole digne de la conquête de l’ouest américain ! Elle se poursuivra jusqu’au début du XXe siècle, avant que le village ne retrouve une vocation agricole normale. Mais ses bâtisses et son plan symétrique témoignent encore de cette curieuse aventure.    

05

Morcenx, pays des sources

sources morcenx
Source miraculeuse

Les Landais connaissent surtout Morcenx pour sa gare, étape incontournable sur la ligne Bordeaux-Hendaye. Ce gros bourg aux portes de la forêt vaut aussi le détour pour son patrimoine naturel, en premier lieu ses sources miraculeuses, qui pullulent tout autour du village. Un circuit permet de faire le tour de ces drôles d’édifices, parfois perdus en pleine forêt, où les Landais venaient – et viennent encore pour certains – conjurer le mauvais sort.

Au cœur du village, le domaine de Moré abrite une remarquable bâtisse du XVIIe siècle, ainsi qu’un étang, des aires de pique-nique, des sentiers de promenade et un arboretum. Parfait pour une petite pause. Chaque année à la fin du mois d’avril, Morcenx accueille Festirues, un grand festival d’art de la rue qui allie cirque, théâtre, chanson et humour.     

06

Arjuzanx, oasis de nature

A quelques encablures de Morcenx, se niche la réserve naturelle d’Arjuzanx, vaste écrin de 2 600 hectares au centre duquel se trouve un étang aux eaux d’une qualité exceptionnelle, bordé d'une plage de sable fin très appréciée des riverains et des touristes. On peut également y pratiquer du canoë, de la voile, du stand-up paddle, du pédalo, ou en faire le tour à pied en suivant les sentiers de découverte et de randonnée. Arjuzanx est également le plus grand site français d’hivernage des grues cendrées. De mi-octobre à mi-mars, des milliers de migrateurs se rassemblent dans les « dortoirs », où ils trouvent des conditions idéales pour passer l’hiver. Un somptueux spectacle à découvrir au petit matin ou à la nuit tombée…    

07

Brocas, forges et convivialité

Brocas fut un centre important de la Haute-Lande grâce aux forges qui, dès la première moitié du XIXe siècle, firent la réputation du village. On peut visiter le haut-fourneau, l’atelier, la grange charretière, la maison des ouvriers et l’ancienne minoterie qui abrite à présent le Musée des Forges, où est retracé ce passé industriel. Autre particularité de Brocas : son Cercle des Travailleurs, ce café associatif typique de ce coin des Landes, où l’on se retrouve encore pour manger un morceau, discuter, jouer aux cartes et vivre ensemble. Goûtez quelques heures l’ambiance de ce lieu, l’hospitalité et la chaleur humaine des habitants de la lande. Autour de Brocas, de belles promenades s’offrent aux visiteurs, notamment à la découverte des lagunes, ces trous d’eau naturels, vestiges des anciens marais landais.  

08

Luxey, l’iconoclaste

Hello Apollo à Luxey
Hello Apollo à Luxey

A première vue, Luxey a tout du paisible village de Haute-Lande, avec son église, sa fontaine miraculeuse, la petite Leyre avec ses eaux calmes et ses berges accueillantes, ses maisons à torchis et colombage du XVIIIe siècle et son Cercle de l’Union. C’est aussi à Luxey que l’on trouve l’une des œuvres emblématiques de la Forêt d’art contemporain, Hello Apollo, ainsi que l’Atelier de produits résineux qui témoigne du savoir-faire des habitants de la forêt. Mais Luxey est aussi et surtout connu pour le festival Musicalarue qui, depuis une trentaine d’années, enflamme la région chaque week-end du 15 août. Un festival unique en son genre, mêlant art de rue et musique en plein cœur de la forêt. La programmation musicale dans le petit village ne se limite pas au festival puisque la salle des Cigales accueille des concerts et spectacles tout au long de l’année.

     

09

Sore, cœur de la lande

Porte des anglais à Sore

En remontant vers le Nord jusqu’au village de Sore, on pénètre un peu plus l’âme de ce territoire naturel et préservé. Le Marais du Plata, au sein de la Vallée de la Petite Leyre, est l’un des derniers témoins de la vaste étendue de marécages et de bosquets de feuillus qu’était la lande avant la plantation des pins, avec ses tourbières, sa flore et sa faune rares et précieuses. A Sore, se trouve également la porte des Anglais, vestige des anciennes fortifications de la cité au XIIIe siècle, ainsi que Les Balcons de la Leyre, un sentier en bordure de la Petite Leyre avec notamment un verger où s’épanouit le fameux pommier de Sore, variété locale. En quittant Sore en direction de Moustey, dernière étape de ce périple, un petit détour est conseillé par Pissos, où se trouve la base de loisirs de Testarouman, en bordure de la Grande Leyre, où l’on peut pratiquer le canoë, le vélo, le tir à l’arc, la course d’orientation, faire des balades à cheval ou des parcours acrobatiques dans les arbres.    

10

Moustey les trois églises

A la frontière du département se trouve le village de Moustey. Son originalité réside dans la présence de deux églises distantes de quelques mètres à peine. Les églises Saint-Martin et Notre-Dame se tournent ainsi le dos depuis près de 800 ans. Moustey est une étape importante sur la voie de Tours. Une borne indique au pèlerin qu’il lui reste exactement 1 000 km à parcourir pour arriver à destination. De fait, le village est souvent choisi comme point de départ symbolique pour ceux qui veulent tenter l’aventure. Les amateurs d’art religieux apprécieront également l’église Saint-Pierre-ès-Liens de Biganon, un quartier situé à l’écart du village. Elle date du XIe siècle et abrite des peintures du XIVe siècle récemment mises au jour. Juste à côté se trouve une fontaine miraculeuse typique de la Haute-Lande, dédiée à Sainte-Ruffine. C’est également à Moustey que se rencontrent la Grande et la Petite Leyre, au site du Hourc d’Eyre. L’endroit parfait pour partir en canoë sur le fleuve, ou longer ses berges à cheval, à pied ou à vélo, sur les nombreux sentiers de randonnée qui sillonnent la forêt.    

Moustey