Vous débutez en surf ? Tout ce que vous devez savoir pour commencer à surfer dans un bon esprit et sans complexe.

La préparation

Vous avez repéré votre ‘spot’ (l’endroit où vous allez surfer) : hors de la zone de baignade délimitée par des drapeaux bleus et où il est interdit de surfer.

Il n’y a pas trop de surfeurs dans l’eau pour éviter les collisions mais vous n’êtes pas seul non plus : au cas où il vous arriverait quelque chose, un autre surfeur pourra vous porter assistance.
Vous prenez votre planche ‘waxée’ (la wax est la cire que l’on applique sur la surface où le surfeur met ses pieds) sous le bras et vérifiez l’état de votre ‘leash’ (la corde qui relie le surfeur à sa planche et qui s’attache à la cheville du pied arrière avec un velcro permettant au surfeur de récupérer sa planche rapidement après une chute).

 

SURFER LA VAGUE

Une fois au ‘line-up’ (zone où brise la vague) soyez bon observateur : une vague qui casse sur toute sa longueur au même moment ne se surfe pas. Une vague est « surfable » si elle déroule de manière régulière. On l’appelle une « droite » si elle déferle vers la droite quand on la surfe et une « gauche » dans le cas contraire

Avant de faire votre premier ‘take-off’ (lorsque le surfeur se lève en haut de vague), vérifiez que vous êtes bien le surfeur prioritaire, c’est-à-dire le plus ‘au pic’ (le plus près du déferlement de la vague). La règle n’autorise qu’un seul surfeur par vague.

Une vague peut avoir deux sens de déferlement opposés : le premier surfeur debout a la priorité. Si elle a deux sens de déferlement distincts, les deux surfeurs sont prioritaires et partent chacun de leur côté.

Le surfeur sur la vague a la priorité sur les autres qui remontent vers le large et doit faire le maximum pour éviter la collision. De son côté, le surfeur qui regagne le pic doit éviter celui qui surfe la vague en contournant la zone de surf et passer par l’intérieur de la vague et non par l’épaule.

Si vous respectez ces quelques règles de bonne conduite et de savoir-vivre, vous vous sentirez comme un poisson dans l’eau !

 

Ecrit par Sacha Heit (CDT des Landes - 13/05/2011)