Dans les Landes, la nature est partout, plus encore dans les sites protégés pour leur grand intérêt écologique et paysager. On en trouve aux quatre coins du département…

La Réserve d’Arjuzanx

2 679 hectares au cœur de la forêt, avec de vastes plans d’eau, mares, pelouses sèches et landes humides. De juin à septembre, le lac principal, avec ses eaux d’une qualité exceptionnelle, est ouvert à la baignade et aux activités nautiques le long de sa superbe plage de sable blanc. Arjuzanx est aussi le principal site français d’hivernage de la grue cendrée, cet oiseau mythique offre un spectacle envoûtant à chacune de ses migrations.

Destinations - PNR des Landes - Arjuzanx (3)

A faire : grimper dans l’observatoire de 15 mètres de hauteur pour assister au ballet des milliers de grues qui quittent leurs dortoirs au petit matin ou les regagnent à la nuit tombée.

Le Marais d’Orx

Classé Réserve naturelle nationale, le Marais d’Orx est l’une des dernières grandes zones humides protégées du littoral aquitain. On y dénombre, sur plus d’un millier d’hectares, près de 250 espèces d’oiseaux : faucons, aigles, hérons, grues, canards, oies et une multitude de passereaux cohabitent dans ce milieu qui se parcourt exclusivement à pied, le long d’un sentier jalonné d’observatoires au départ de la Maison du Marais, lieu d’exposition et d’information.

Destinations - Côte Sud - Marais d'Orx @sebastien_chebassier (2)

A faire : s’offrir une nuit dans l’une des fermes napoléoniennes bâties sur la rive du marais et aménagées en gîtes.

Réserve du courant d’Huchet

Dotée de paysages exceptionnels, d’une faune et d’une flore remarquables, la Réserve naturelle du Courant d’Huchet constitue le dernier ensemble d’étang et de courant d’Aquitaine ayant préservé son caractère totalement naturel. Ce site offre une balade exceptionnelle de deux heures environ, au départ du pont de Pichelèbe, puis le long du courant à travers dunes, fougères et chênes-lièges, jusqu’à son embouchure sur la plage de Moliets, dans une nature presque irréelle !

A faire : le courant peut également se descendre à bord d’une galupe, petite barque traditionnelle conduite par un batelier, depuis l’embarcadère du lac de Léon jusqu’à l’embouchure.

La Leyre

Un fleuve sauvage et intimiste, dont les eaux paisibles glissent sur le sable blanc, sous une voûte d’aulnes et de chênes, sur près d’une centaine de kilomètres jusqu’au Bassin d’Arcachon. Quelques chemins longent le fleuve mais la plus surprenante des explorations s’effectue en canoë depuis l’une des bases nautiques estampillées « Valeurs Parc Naturel Régional » comme à Sabres, Moustey ou Commensacq. Vous aurez alors tout loisir de vous arrêter sur une des nombreuses plages de sable, au milieu des libellules, papillons et oiseaux. Expérience magique et accessible à tous.

Activité Nautique - Canoë - Leyre @sebastien_chebassier (1)

A faire : la descente complète de la Leyre, de la base de Mexico à Commensacq jusqu’au Bassin d’Arcachon : 5 jours et 90 km en cnaoë avec bivouac, camping ou chrambre d’hôtes le long du fleuve.

Les Barthes de l’Adour

Les barthes sont un ensemble de zones humides, ruisseaux, petits étangs et marais, typique des Landes. Elles occupent près de 13 000 hectares de part et d’autre de l’Adour, de Bégaar jusqu’aux portes de Bayonne. Ces zones inondables constituent un biotope exceptionnel pour leur flore (nénuphars, joncs, roseaux, tourbières, saules, aulnes et peupliers) et leur faune sauvage (cigognes, hérons, rapaces, poules d’eau, vison d’Europe, loutre) et domestique (poneys, bœufs, chevaux). De nombreux sentiers et itinéraires permettent de découvrir les barthes, seul ou accompagné, à Pontonx-sur-l’Adour, Saint-Vincent-de-Paul, Orist ou Saint-Martin-de-Seignanx notamment.

barthes de l'adour

A faire : se rendre à la Maison de la Barthe, située dans le Bois de Boulogne à Dax, qui propose des parcours thématiques et des visites guidées gratuites tous les vendredis d’avril à novembre.

Les étangs Noir et Blanc

Seignosse abrite deux étangs d’un grand intérêt écologique, aux ambiances très différentes. L’Etang Blanc est le plus grand des deux, avec ses eaux cristallines et ses abords sablonneux. On peut y louer une barque ou un canoë pour une balade ou pour taquiner le brochet dans un calme absolu, au milieu des canards sauvages et des tonnes traditionnelles. L’Etang Noir, à quelques centaines de mètres de là, est une réserve naturelle de 52 hectares accessible par un sentier sur caillebotis. Ses eaux profondes et la forêt marécageuse qui la ceinture renforcent l’atmosphère mystérieuse des lieux.

étang blanc seignosse

A faire : s’offrir une halte gastronomique à la Villa de l’Etang Blanc, pour déguster les créations du chef David Sulpice (une étoile au Michelin) sur la terrasse panoramique face à l’Etang.