Les Landes,
candidates aux JO 2024

Capitale européenne du surf, la côte landaise est candidate à l’accueil des épreuves de surf lors des JO de Paris 2024, avec le soutien de toute une communauté.
Une candidature on ne peut plus naturelle !

Hossegor, c'est le meilleur spot de France, on a les meilleures vagues de sable du monde, l'habitude de recevoir des compétitions internationales, de la place pour le public sur la plage, assez de logements pour tout le monde, c'est vraiment le top !
Joan Duru
Joan Duru
Surfeur professionnel

Des vagues célèbres dans le monde entier

Hossegor, Capbreton, Seignosse… Tous les surfeurs de la planète connaissent les noms de ces trois stations de la côte sud des Landes. C’est ici que l’on trouve les meilleures conditions pour surfer sur tout le littoral français et européen : des beach-breaks d’une régularité sans pareille, praticables en toute saison et qui peuvent devenir de véritables machines à tube sous l’effet combiné de la houle et du gouf de Capbreton.
Les meilleurs surfeurs ne s’y trompent pas qui ont élu domicile près des spots de la Nord ou de la Gravière à Hossegor, deux des vagues les plus réputées au monde. C’est là que se déroule chaque année depuis 25 ans la manche française du championnat du monde de surf, qui réunit au mois d’octobre le gratin du surf international.
Une dizaine de compétitions nationales et internationales se déroulent également chaque année sur la côte landaise.

Une destination naturelle

Avec plus de 2 millions de touristes chaque année, les Landes et son littoral sont une destination privilégiée pour de nombreux français mais aussi Allemands, Anglais, Néerlandais ou encore Espagnols. Beaucoup sont attirés par la culture surf du département et par ses paysages uniques en Europe, ce littoral préservé, bordé par un cordon dunaire et une forêt de pins, dont la beauté sans artifice tranche avec la plupart des destinations littorales.

« Les Landes donnent à voir une France préservée, soucieuse de ses paysages et de ses espaces naturels, qui a su trouver une harmonie entre l’homme et la nature. Et quel plus beau symbole que le surf pour illustrer cette harmonie ? »

Ce sont ces valeurs, cet état d’esprit et cette exigence, qui séduisent chaque année de nouveaux vacanciers et font des Landes une destination à nulle autre pareille, à seulement trois heures de train de Paris.

Une vraie culture surf

Dans les Landes, le surf n’est pas seulement un argument marketing mais un vrai mode de vie qui se transmet et se partage au quotidien.

Plus d’une centaine d’écoles de surf jalonnent la côte landaise de Tarnos à Biscarrosse, la plupart tenues par d’anciens surfeurs professionnels qui partagent leur amour du surf avec des milliers de nouveaux adeptes chaque année.

Le Comité départemental du tourisme des Landes a créé le label « Surf in Landes » pour récompenser les écoles engagées dans une démarche qualité, afin d’offrir les meilleures conditions d’apprentissage. Douze écoles landaises ont ainsi déjà obtenu la marque Qualité Tourisme. Ce sont les premières en France.

Le Comité départemental du tourisme des Landes a également créé une estampille « Surf House » afin de réunir sous une même bannière les hébergeurs partageant cet esprit surf : petits prix, services dédiés, forfaits cours+hébergement… Tout pour un séjour glisse réussi sur le littoral landais.

Le Comité départemental du tourisme, en partenariat avec ses prestataires, organise chaque printemps des opérations promotionnelles pour rendre le surf accessible à chacun, avec des cours d’initiation à 20 euros seulement dans le cadre du Grand Printemps des Landes.

Plage des Landes avec Pyrénées en fond

La capitale du surf français

Hossegor et ses voisines de Capbreton et Seignosse font figure de capitale économique et administrative du surf français. La Fédération française de surf possède d’ailleurs son siège à même la dune à la frontière entre les plages de Capbreton et d’Hossegor.

Mais c’est à la zone commerciale de Pédebert, à Hossegor, que l’on mesure l‘importance économique de l’activité surf dans les Landes : y sont rassemblés les magasins d’usine des grandes et petites marques de la glisse, des « shapers » pour faire fabriquer votre planche sur-mesure, des petits restaurants de cuisine healthy, locale ou exotique, des boutiques surfwear, de créateurs, artistes et artisans, tous réunis par un même état d’esprit, l’amour de la nature, du surf et de la glisse. Plus de 4 000 salariés vivent du surf dans les Landes.

Chaque week-end de Pâques, la braderie géante de Pédebert attire une foule considérable sur la zone et est devenu l’un des grands événements commerciaux du Sud-Ouest.

Surf Shop zone Pedebert

La communauté WESURF20-24 au soutien

Outre les nombreux surfeurs professionnels qui se sont déjà prononcés en faveur de la candidature landaise (voir l’article), l’avis sans appel de la communauté surf française exprimée lors d’un sondage dans le quotidien L’Equipe (voir l’article) la candidature landaise a trouvé le soutien de toute une communauté réunie sous la bannière WESURF20-24 : le Conseil départemental des Landes, la communauté de communes Maremne Atlantique Côte Sud, les villes de Hossegor, Capbreton, Seignosse, le Comité départemental du tourisme ainsi que tous les acteurs du surf dans le département et la génération 2024 du surf français. Tous ensemble, ils déploient depuis 2018 un vaste programme d’activités culturelles, éducatives et sportives pour faire vivre l’expérience du surf olympique et promouvoir la discipline auprès de tous les publics.