De belles rencontres et un art de vivre 100% landais

Allez venez, je vous emmène sur les routes de l’Armagnac à la découverte d’un terroir exceptionnel et surprenant ! Surtout connu pour son eau-de-vie, l’Armagnac mérite également une visite pour la chaleur de ses habitants et son ambiance incomparable. Ici, on prend le temps de vivre l’instant présent !

Etape 1 = Le Marché de Villeneuve-de-Marsan

La première étape de cet itinéraire gourmand se situe à Villeneuve-de-Marsan, porte d’entrée de l’Armagnac. Ici, le paysage commence à changer : aux pins et aux plaines de la Haute-Lande succèdent les chênes, vignes et vallons annonciateurs de ce terroir d’exception, baptisé Bas-Armagnac, où naissent les eaux-de-vie les plus réputées de toute la zone de production. En me rendant au marché de Villeneuve-de-Marsan, qui se tient tous les mercredis matins, une rue attire mon attention…

Au bout de cette rue, je suis surprise de découvrir cet écrin de verdure au beau milieu de ce petit village ! Un paysage qui me rappelle les rizières de Bali en Indonésie. Pourtant, non, je suis bien dans les Landes ! Un lieu idéal, presque secret, pour se détendre, lire un livre ou pique-niquer.

En arrivant sur le marché, l’ambiance village se fait aussitôt sentir. Tout le monde semble se connaître. En me voyant déambuler avec mon appareil photo, certains curieux viennent me voir pour amorcer une discussion. Beaucoup insistent sur le fait qu’ils se sentent bien dans ce coin des Landes, où l’on prend le temps de vivre et surtout, où l’on se régale avec les produits locaux !

Le marché au gras s’installe également sur la place du village à partir du mois d’octobre. C’est l’un des derniers dans les Landes ! Il est alors possible d’acheter son foie gras frais et autres produits autour du canard directement auprès des éleveurs.

 

Etape 2 = Le magasin de producteurs à Villeneuve-de-Marsan

Le magasin de producteurs « Ô Champs » est aussi une étape incontournable de mon road trip gourmand ! Cette boutique est un concentré du terroir local : Armagnac, vin des Landes, poulet fermier, foie gras, confit de canard, savons au lait d’ânesse… et j’en passe !

Plusieurs producteurs locaux sont à l’origine de ce projet. Par chance, je rencontre l’un des fondateurs, Christophe de la ferme des 9 fontaines (producteur de fromage de chèvre) qui m’explique que le magasin vient de souffler sa deuxième bougie et que la plupart des producteurs reçoit également le public directement à la ferme.

Sur la route : au croisement de la Scandibérique

Lors de mon périple en Armagnac, je croise à quelques reprises l’itinéraire de la Scandibérique. Il s’agit d’une véloroute européenne reliant la Norvège à l’Espagne en traversant les Landes de l’Armagnac au Pays d’Orthe.

C’est sûr, la prochaine fois je prends mon vélo pour redécouvrir ce territoire dans un rythme plus adapté à cet environnement si surprenant !

 

Etape 3 = Le lavoir situé au Frêche

Un havre de paix se présente à nouveau lorsque je découvre le lavoir de la commune du Frêche. J’aperçois deux personnes qui remplissent une bouteille d’eau directement à la source…

Je distingue pourtant l’inscription « non potable » à côté de la source ! Mais Charles et Irène, habitants du coin, m’expliquent en roulant les « r » qu’ils boivent cette eau depuis plus de trente ans ! Ah, les Landais et leurs sources, c’est toute une histoire…

Etape 4 = La Boulangerie Labat à Saint-Justin

La boulangerie Labat est une référence pour découvrir les gourmandises sucrées des Landes ! Cette boulangerie est surtout réputée pour son pastis « Le Bourrit » particulièrement moelleux et dont le sirop est un secret bien gardé !

Nanou, derrière le comptoir, évoque les étapes de fabrication avec passion et enthousiasme. Elle me propose même de goûter aux autres spécialités de la maison comme le Petit et Grand Gascon, un cake parfumé au rhum et à l’Armagnac. Difficile de résister !

La boulangerie de Pierre Labat, c’est aussi plein d’autres gourmandises artisanales : croustades, merveilles, pain à la farine de châtaigne avec des morceaux de figues et noisettes…

Pour ceux qui voudraient goûter ce célèbre pastis mais qui n’ont pas la possibilité de se déplacer à Saint-Justin, sachez qu’il est présent sur les étals de nombreux commerçants dans les Landes et même dans certains Offices de Tourisme.

Etape 5 = Labastide-d’Armagnac : la place royale

En route pour un lieu incontournable : Labastide-d’Armagnac. Difficile de trouver les mots pour la décrire, la seule chose que je peux vous conseiller c’est d’y aller sans hésiter et de vous laisser porter par le charme du lieu… Rendez-vous en octobre pour l’Armagnac en Fête, l’un des événements à ne pas manquer cet automne !

Etape 6 = Le coutelier Laurent Carpintero

Sans doute inspirante, Labastide-d’Armagnac a attiré au fil des années plusieurs artistes tombés amoureux de ce lieu hors du temps… Parmi eux, le coutelier Laurent Carpintero, vrai personnage avec lequel il est passionnant d’échanger. Il m’explique notamment que les manches des couteaux sont confectionnés grâce aux dons des visiteurs, qui rapportent du bois précieux de leurs voyages ou tout simplement du bois récupéré dans leur jardin.

Etape 7 = Au Bastignac

Pour un repas dans ce village typique, je vous conseille le restaurant Au Bastignac où vous pourrez déguster des produits locaux : rillettes de canard, foie gras maison, cèpes mais aussi des plats traditionnels comme la garbure landaise et les ris de veau.

2 autres adresses gourmandes pour votre déjeuner ou repas :

  • Le Château de Buros à Escalans pour sa cuisine bien sûr mais aussi pour son cadre particulièrement exceptionnel (surtout en terrasse). La cuisine créative d’Angélique, la cuisinière, propose au choix le restaurant gastronomique ou le « Côté Bistrot de Buros » … Mais dans tous les cas : des produits locaux, frais et de saison.
  • Le Cadet de Gascogne à Saint-Justin pour expérimenter des recettes oubliées remises au goût du jour. Pensez à réserver car ce petit restaurant est prisé de nombreux fidèles amateurs d’une cuisine locale et de saison. Une pépite, allez-y !

Etape 8 = Notre-Dame des cyclistes à Labastide-d’Armagnac

En reprenant la route en direction de la prochaine étape, on me conseille de m’arrêter à la chapelle Notre-Dame-des-Cyclistes, seul sanctuaire dédié à la petite reine et à ses champions en France. Cette bâtisse est située dans un cadre naturel sublime… Encore un bel endroit pour flâner et respirer l’air frais de la campagne !

En septembre et en octobre, la Chapelle est ouverte au public tous les jours de 15 à 18 heures (sauf le lundi).

Etape 9 = Domaine de Laubesse à Hontanx

Il faut aller à la rencontre des producteurs passionnés pour percer tous les secrets de l’Armagnac. Corinne Lacoste, la propriétaire du Domaine de Laubesse à Hontanx, me reçoit pour m’expliquer toutes les étapes de fabrication de l’Armagnac : le cépage, la vinification, la distillation, le vieillissement… Comptez environ 1h pour la visite. En plus de l’Armagnac, le domaine produit aussi du Floc de Gascogne blanc et rosé. La visite se termine par une dégustation gratuite des Bas-Armagnac et Floc de Gascogne. La famille Lacoste défend avec ardeur le terroir gastronomique landais, l’opportunité aussi d’en apprendre plus sur la cuisine locale. À souligner : la qualité de l’accueil et la générosité de la famille Lacoste !

Visiter un autre producteur d’Armagnac ?

5 autres adresses qui se distinguent :

  • Le Château Garreau à Labastide d'Armagnac pour plonger dans l’histoire de l’Armagnac grâce à l’écomusée mais aussi pour découvrir les expositions, le circuit nature et la boutique de produits locaux.
  • Le Domaine d’Ognoas à Arthez-d'Armagnac pour la qualité de sa visite et pour son apprentissage autour de la dégustation de l'Armagnac et du Floc de Gascogne. Vous aurez aussi l’opportunité d’admirer le plus ancien alambic de Gascogne datant de 1804 encore en fonctionnement.
  • Le Domaine du Berdet à Bourdalat pour l’accueil chaleureux de Thierry Darrimajou toujours jovial pour passer un excellent moment. Ne manquez pas la Rando des Vignes en juin et les soirées de la distillation au pied de l'alambic en novembre.
  • Le Domaine de Ravignan à Perquie pour (en plus de la visite du chai) la possibilité de se balader librement dans le parc et de participer à une visite guidée du château habité depuis bientôt 3 siècles. Une activité insolite à ne manquer sous aucun prétexte !

Etape 10 = Rue médiévale du village de Mauvezin-d’Armagnac

En traversant les petits villages de l’intérieur, je vous invite à vous arrêter quelques instants pour vous promener et apprécier leur charme discret… Vous tomberez aussi peut-être sur des rues médiévales comme celles de la petite commune de Mauzevin-d’Armagnac.

 

Etape 11 = L’Office de Tourisme de Gabarret et la boutique des producteurs et artisans locaux

Le point d’information de Gabarret (Office de Tourisme des Landes d’Armagnac) est situé dans la Maison du Gabardan, bâtisse classée du Moyen-Âge. Je découvre alors la boutique des produits gourmands et l’artisanat local.

 

Marie-Carmen, experte et passionnée de son territoire, me donne plein de conseils et me révèle ses petits coins préférés… Certains d’entre eux se trouvent sur le chemin de randonnées de Gabarret. La boucle de 11 km du circuit d’Escalans offre un panorama remarquable sur les coteaux boisés et le château de Caumale, datant du XIe siècle.

Comptez 2 euros pour vous offrir le guide de randonnées en Bas-Armagnac qui recense pas moins de 16 itinéraires. De quoi partir à l’aventure !

Etape 12 = On the road again

Pour la suite de votre séjour, profitez tout simplement des paysages !

Après ce premier contact avec l’Armagnac, ses habitants et son terroir, je n’ai qu’une seule envie : revenir à l’occasion des grands repas festifs de l’automne autour de l’alambic !